Pam Anderson prend les applications Ride-hail à la tâche avec des «termes et conditions»

Pam Anderson dit que les applications de ride-hail se dérobent à leur responsabilité et rejettent le blâme sur leurs utilisateurs... et c'est pourquoi elle vous implore de lire les petits caractères.

Pamela est de retour avec un nouveau PSA – obtenu à l'avance par TMZ – et prend à partie les applications de covoiturage pour faire assumer à ses utilisateurs tous les risques avec les termes et conditions longs et redoutés … qui, d'ailleurs, est le titre pour son troisième message d'intérêt public.

Elle s'est d'abord attaquée aux applications de covoiturage, comme Uber ou Lyft, en novembre pour pas correctement vérifié ses chauffeurs. Elle les a de nouveau poursuivis en janvier et les a attachés au Mouvement #MeToo .



Dans le nouveau message d'intérêt public, le chauffeur de Pamela lit à haute voix les termes et conditions de l'application VTC, Via. Peut-être n'en avez-vous pas entendu parler. Il n'est disponible que dans 3 villes. Mais le point est fait… les applications de ride-hail chargent la responsabilité avec un tas de charabia légal. Et vous devriez être conscient.




La Source