Mark Zuckerberg refuse d'interdire les négationnistes de Facebook

Marc Zuckerberg est sous le feu des critiques pour avoir refusé d'interdire les négationnistes de l'Holocauste sur Facebook.

Le PDG de FB a fait la déclaration controversée dans une interview avec le site technologique Redcode, dans laquelle il dit … 'Je suis juif, et il y a un groupe de personnes qui nient que l'Holocauste ait eu lieu.' Il poursuit … 'Je trouve cela profondément offensant. Mais en fin de compte, je ne pense pas que notre plate-forme devrait supprimer cela parce que je pense qu'il y a des choses que différentes personnes se trompent. Je ne pense pas qu'ils sont intentionnellement se tromper...'

Zuck a développé un peu plus, disant qu'il est difficile de 'contester' et de 'comprendre' l'intention des négationnistes … et a continué à marquer leur message comme manquant juste la vérité.

Twitter, quant à lui, était en colère contre ses réflexions sur la censure – ou son absence – qualifiant sa position de mollesse et de soutien aux théories du complot et aux fausses nouvelles.

La liberté d'expression est un sujet brûlant de nos jours dans le pays. Exemple concret ... ceci.




La Source