La victime présumée de Charlie Sheen dans un procès contre le VIH dit qu'il l'a forcée à se taire

La femme qui poursuit Charlie Sheen pour l'avoir exposée au VIH, il l'a forcée à signer un accord silencieux ... avec l'aide d'une équipe de crétins.

La femme, qui poursuit en tant que Jane Doe, vient de riposter à la réponse de Sheen à son procès et dit que son affirmation selon laquelle elle savait qu'il avait le VIH avant d'avoir des relations sexuelles est un BS complet.

Dans la doc, obtenue par TMZ, elle s'en tient à son histoire originale ... que Sheen a révélé qu'il était séropositif seulement après avoir eu des rapports sexuels non protégés. Elle dit que les médecins lui ont dit de savoir quels médicaments il prenait, afin qu'elle puisse obtenir un traitement approprié.



Elle dit qu'avant de lui donner l'information, Sheen l'a forcée à signer un accord de non-divulgation. Selon les docs, elle s'est présentée à la maison de Charlie seulement pour trouver 4 hommes 'voyous' et ce qu'elle croyait être des armes qui traînaient, y compris des fusils. Elle affirme qu'elle a été escortée jusqu'à un garage et qu'on lui a dit de signer le document.

Elle l'a parcouru, mais dit qu'elle ne comprend pas très bien l'anglais - elle est de Moscou - et l'a signé sous ce qu'elle croyait être une menace pour sa sécurité. Elle dit également que dans le costume, elle avait vu le tempérament de Charlie et l'avait entendu faire allusion à l'utilisation de la violence dans le passé.

Quant à Sheen ... il a dit ils étaient intimes et elle n'est sortie que pour lui extorquer de l'argent .




La Source