La tentative d'assassinat de la reine Elizabeth en 1981 par un adolescent néo-zélandais révélée

reine Elizabeth a été la cible d'une tentative d'assassinat en Nouvelle-Zélande, mais les responsables gouvernementaux l'ont dissimulée par crainte de perdre les futures tournées royales... selon de nouveaux documents déclassifiés.

Le service de renseignement de sécurité de Nouvelle-Zélande dit qu'il a 17 ans Christophe Lewis a tiré un coup de feu sur la reine lors de sa visite d'octobre 1981 à Dunedin. Il a été arrêté peu de temps après - un fusil et une cartouche de pistolet usagée ont été retrouvés dans un bâtiment surplombant le parcours du défilé de QE2.

La police de l'époque a affirmé que le coup de feu avait été causé par la chute d'un panneau, et les journalistes ont déclaré que les flics leur avaient dit de ne pas signaler l'incident.



Selon les documents, Lewis avait l'intention de tuer Elizabeth, mais n'a jamais été inculpé. Au lieu de cela, il a été accusé d'avoir simplement déchargé une arme à feu. La moindre accusation était une tentative apparente de la part de hauts responsables de dissimuler tout lien avec le défilé de la reine.

Lewis a purgé une peine de prison initiale et a ensuite commis des vols à main armée et a été accusé de meurtre. Il s'est suicidé en prison en 1997.




La Source