Jon Jones Audience pour la punition des stéroïdes

12h42 HP - Andy Foster recommande une amende de 205 000 $ - 40 % de la bourse de Jones et 5 000 $ d'amendes supplémentaires... et recommande que son permis soit révoqué jusqu'à ce que l'USADA détermine sa sanction.

12h06 HP -- Jon dit qu'il n'a jamais suivi les tutoriels antidopage de l'USADA ... malgré le fait qu'il ait signé des documents disant qu'il l'a fait.

Jones dit que son équipe de direction a suivi les tutoriels pour lui, puis a falsifié sa signature.



11h53 HP - Interrogé sur son utilisation de suppléments d'amélioration du sexe, Jones a déclaré: 'J'ai eu pas mal d'expérience avec le Cialis et le Viagra au fil des ans.'

11h49 HP -- On a demandé à Jones quelles assurances il pouvait donner à la commission que cela ne se reproduirait plus. Jones dit qu'il ne sait pas comment répondre à la question parce qu'il n'a pas intentionnellement triché en premier lieu.

Jones dit: 'Ma chance a été terrible en ce qui concerne l'USADA.'

11h48 HP - Jon dit qu'il veut toujours se battre à nouveau contre Daniel Cormier. 'Je veux obtenir cette ceinture de Cormier.'

11h44 HP -- 'J'ai vraiment essayé tout ce qui était en mon pouvoir pour réussir ma vie.'

Jon dit aussi qu'il n'est pas un 'foutu' et comprend qu'il est un modèle pour les enfants. Il dit qu'il est peut-être un crétin, mais qu'il n'est PAS un tricheur.

11h41 HP -- 'Je n'ai aucune idée de comment c'est arrivé.'

11h40 HP - Jon dit qu'il a pensé à qui aurait pu intentionnellement contaminer ses suppléments... suggérant qu'un ennemi a peut-être essayé de le faire tomber.

11h38 HP -- Jon dit que son nutritionniste a travaillé dur pour s'assurer que tout ce qu'il prenait était propre et approuvé par l'USADA.

11h34 HP -- Jon témoigne. Il dit qu'il était très confus par le test positif aux stéroïdes. Il dit qu'il a dû regarder de près les gens autour de lui pour voir si quelqu'un aurait contaminé ses suppléments d'entraînement.

10h24 HP - L'avocat de Jon dit que le combattant de l'UFC ne combat pas le test positif, mais il pense que la lourde amende de 200 000 $ et la révocation de sa licence sont une sanction trop sévère.

L'avocat de Jon a déclaré: 'Il n'a pas sciemment pris la substance. Il ne sait pas d'où elle vient.'

La révocation durerait essentiellement 1 an – Jones pouvant présenter une nouvelle demande après 1 an. La commission sportive de CA déciderait alors de prolonger la suspension pour une autre année ou de la lever.

Jon Jones est sur le point de savoir s'il sera SUSPENDU de se battre dans l'État de Californie pour un test de stéroïdes UFC 214 raté.

Il est sur le point d'affronter la California State Athletic Commission … et nous diffusons le tout en direct.

TMZ Sport a annoncé la nouvelle ... Jones testé positif pour le stéroïde anabolisant Turinabol lors d'un test administré en juillet -- la veille de son battement Daniel Cormier à Anaheim pour récupérer le championnat des poids lourds légers de l'UFC.

Bien sûr, Jones a été déchu de son titre – et il risque maintenant jusqu'à 200 000 $ d'amendes (40 % de sa bourse de combat) et une éventuelle suspension du CSAC.

Si le CSAC suspend la licence de Jones, il ne peut pas présenter une nouvelle demande avant qu'un an ne se soit écoulé à compter de la date de révocation.

Jones risque également d'être puni par une autre agence, l'USADA, qui pourrait le frapper avec une éventuelle suspension de 4 ans . Jones devrait rencontrer l'USADA plus tard cette année. Il n'y a aucune garantie que la punition de l'USADA correspondra à la punition du CSAC.

La complication pour Jones... c'est sa 2e infraction. Il a été testé positif pour 2 substances interdites avant l'UFC 200 à Las Vegas en 2016... entraînant une suspension d'un an de l'USADA et de la Nevada State Athletic Commission.

La réunion du CSAC devrait commencer à 10 h 00 PT … avec l'audition de Jones 5e à l'ordre du jour.




La Source