Diddy défend le PDG de Revolt, Roma Khanna, au milieu d'allégations de racisme

didy se tient aux côtés du PDG de sa chaîne de télévision Revolt, Rome Khana ... malgré les allégations de comportement raciste d'un ancien membre du personnel.

Selon une lettre envoyée au conseil d'administration de la révolte par l'ex-employée - qui prétend être une 'jeune femme noire instruite' - Khanna a ouvertement admis que les femmes noires l'intimidaient.

La femme allègue également que Khanna a répondu à l'idée de Meek Mill Parlant sur la réforme pénitentiaire avec un commentaire raciste. Elle prétend que Khanna a dit: 'Peut-être que la conversation ne porte pas sur la réforme des prisons, mais peut-être sur la façon de rester en dehors de la prison, garçon noir.'



La lettre, obtenue par le New York Post, affirme également que Khanna a licencié 30% du personnel de Revolt pour restructuration, et 99% d'entre eux étaient afro-américains.

Diddy raconte à TMZ … 'Cette histoire est inexacte. Nous sommes un réseau détenu et exploité par des Noirs et nous avons une politique de tolérance zéro pour toute forme de discrimination. La révolte est dirigée par une femme de couleur qui est censée respecter les mêmes normes que je détiens pour toutes mes entreprises. Après un examen approfondi mené par un avocat extérieur, il n'y a eu aucune conclusion d'inconduite délibérée. Pour le moment, Roma Khanna restera en tant que PDG de REVOLT.

Il ajoute ... 'En ce qui concerne la récente restructuration, la diversité de Revolt reste inchangée. Nous sommes ethniquement diversifiés à 67%, avec plus de 60% de la haute direction étant des femmes. Toute suggestion selon laquelle l'une de mes entreprises cible négativement les Afro-Américains est absurde et offensante. .”




La Source