Deondre François de FSU : Je n'ai pas battu ma copine enceinte, elle m'a attaqué ! (METTRE À JOUR)

13 h 30 HP - Tallahassee PD nous dit que François n'est plus sous enquête... ce qui signifie que François et sa petite amie ne feront pas face à des accusations criminelles pour l'incident.

QB de l'Université d'État de Floride Deondre Francois a déclaré à la police qu'il était la VICTIME d'un incident de violence domestique impliquant sa petite amie enceinte … et n'a eu de contact physique avec elle que dans le but de la retenir.

Tout est dans le rapport de police obtenu par TMZ Sport … qui montre que les flics ont répondu à l'appartement du QB à Tallahassee tard mardi soir, un appartement qu'il partage avec sa copine.

Deondre affirme... qu'il traînait dans l'appartement. avec un autre joueur de football de la FSU Zaquandre Blanc quand son amie est entrée dans le pad et a commencé à lui parler après une dispute précédente.

Deondre a déclaré à la police que sa copine avait commencé à casser des objets, y compris un vase, puis avait essayé de retirer le téléviseur du mur. C'est à ce moment-là que Deondre dit qu'il a essayé de 'l'arrêter en la prenant comme un câlin' pour la porter à l'extérieur afin qu'elle ne puisse rien casser d'autre.

Deondre dit que le GF a commencé à 'se balancer' sur lui, alors il l'a laissée partir. Il affirme que la femme a commencé à déchirer sa propre chemise tout en menaçant d'appeler la police et de signaler la violence domestique.

Deondre dit que c'est à ce moment-là qu'il a lui-même appelé la police pour intervenir sur les lieux. Lorsque les flics sont arrivés, l'ami de Deondre, Zaquandre, a corroboré chaque détail de l'histoire de Deondre.

Mais, le GF raconte une toute autre histoire...

Elle a dit aux flics que Deondre était bouleversée ce soir-là parce qu'un autre gars avait essayé de lui parler et il était entré dans une rage jalouse en défonçant la porte de la chambre.

Elle prétend que Deondre l'a ramassée et l'a jetée au sol, lui coupant l'avant-bras. Il a ensuite tenté de l'expulser physiquement de la résidence.

La femme prétend qu'elle a découvert à l'hôpital (après l'incident) qu'elle était enceinte de 9 semaines d'un enfant qu'elle croit être celui de Deondre.

Les agents qui ont répondu n'ont finalement pas pu déterminer qui disait la vérité - donc personne n'a été arrêté.

Le procureur de l'État, Jack Campbell, a confirmé aux médias locaux que les autorités enquêtaient toujours sur l'incident.




La Source