Coachella poursuivie en justice par la famille d'une femme heurtée par une voiture près du camping et tuée

Coachella est un piège mortel pour les personnes essayant d'aller et venir de leurs campings, et une femme a été tuée à cause de la négligence du festival... selon un nouveau procès.

Les parents de Micha'la Josephine Freeland poursuivent Coachella pour sa mort injustifiée, affirmant que leur fille a été heurtée par une Jeep Cherokee alors qu'elle traversait l'avenue 52 – un chemin de terre non pavé – sur le chemin du retour vers son camp parce que le festival n'a pas fourni de barricades temporaires pour piétons, de clôtures, d'éclairage, de panneaux d'avertissement et d'autres dispositifs de sécurité.

Selon les docs ... Freeland était une employée de la sécurité de Coachella, mais n'a pas été affectée au travail le 15 avril 2016, elle a donc prévu de traîner avec sa famille au camping Ave 52. Cette nuit-là vers 20h15, elle a été heurtée par le véhicule alors qu'elle traversait l'avenue 52 et est décédée plus tard à l'hôpital des suites de ses blessures.

Les parents de Freeland affirment que Coachella savait que le personnel de sécurité et leurs familles se rendraient du festival au camping sur cette route … mais ne les ont pas correctement protégés.

Les parents de Micha'la poursuivent Coachella en dommages-intérêts pour sa mort. Nous avons contacté les représentants du festival... pas de réponse, jusqu'à présent.




La Source